Aperçu | Marie Clergue, “Une démarche d’acquisition d’oeuvres d’art à l’époque romaine : l’achat officiel, d’après la correspondance de Cicéron et Atticus”

Mare Nostrum lie et délie les peuples. À travers ses nombreux flux, la mer s’avère être un outil aux multiples facettes. Espace de circulation et d’interconnexion des populations méditerranéennes antiques, elle permet de déterritorialiser les limites éphémères entre Rome et certains territoires. Le transport maritime revêt alors une dimension polymorphe où diverses cargaisons se mêlent. Au regard des témoignages archéologiques, un processus de circulation se dessine pour les œuvres d’art. Ces dernières sont de fait concernées par les mêmes errances que les hommes.

Il convient dès lors de contextualiser ce mécanisme grâce aux sources littéraires antiques, susceptibles de proposer une nouvelle vision sur les moyens d’acquisition. Butins, abus de pouvoir, dons ou encore achats peuvent ainsi être à l’origine de ce processus de déplacement. C’est dans cette démarche que la question méthodologique prend place : comment retranscrire et analyser une procédure d’appropriation d’œuvres d’art ? L’étude des différents facteurs, des bornes chronologiques et des étapes géographiques peut ainsi dresser les grandes lignes d’un réseau à la fin de la République romaine. Dans le cadre de cette communication, il conviendra donc de se pencher sur la correspondance entre Cicéron et Atticus qui, dès novembre 68 avant J.-C., dévoile un pan de l’entreprise d’achat officiel. Ainsi, les déplacements maritimes d’une œuvre, de sa commande à son exposition, donnent à voir des fils conducteurs mais aussi des ruptures entre les différentes démarches d’acquisition.

Bibliographie indicative

Cicéron, Correspondance, I – XI, Ad Atticum, texte établi, traduit et annoté par Jean Beaujeu, Les Belles Lettres, Paris, 2002.

Arnaud Pascal, Les routes de la navigation antique: itinéraires en Méditerranée, Errance, Paris, 2005.

Chevallier Raymond, L’artiste, le collectionneur & le faussaire: pour une sociologie de l’art romain, Armand Colin, Paris, 1991.

Chevallier Raymond, Voyages et déplacements dans l’Empire romain, Armand Colin, Paris, 1988.

Kaderka Karolina, Cicéron, collectionnisme et connaissance de l ́art grec,dans :Pillages de guerre vs. culture esthétique: les œuvres d’art grecques dans le contexte romain pendant la période de la République, Fondation Maison des sciences de l’homme, Paris, 2017 : halshs-01539108v2.

Voir la communication

Cette vidéo n’est plus disponible.

OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
JEMMA (7 janvier 2021). Aperçu | Marie Clergue, “Une démarche d’acquisition d’oeuvres d’art à l’époque romaine : l’achat officiel, d’après la correspondance de Cicéron et Atticus” JEMMA | Journée d'Étude du Master «Mondes Anciens». Consulté le 23 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/qk8o


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search