Aperçu | Camille Perret, “Qui étaient les tribuns de la plèbe sous les Julio-claudiens ? (14 ap. J. C. – 68 ap. J. C.)”

En 1893, Theodor Mommsen qualifia dans son Römisches Staatsrecht le tribunat de la plèbe d’époque impériale de « titre vain ». De fait, dans la construction empirique d’un nouveau type de pouvoir, Auguste s’arrogea la tribunicia potestas, qui était depuis le début du Ve siècle av. J.‑C. accessible aux seuls plébéiens. Dès lors, les pouvoirs des tribuns furent concurrencés par ceux du Prince, justifiant selon toute vraisemblance les propos de Th. Mommsen. Ce constat de l’historien allemand est issu d’une analyse fine des sources, qui font état d’un tribunat périclitant sous le Principat. Ainsi, tandis que Dion Cassius rapporte que, à la suite d’un manque de candidats, des chevaliers furent admis à briguer un tribunat de la plèbe amoindri, Pline le Jeune évoque, au détour d’un échange épistolaire, l’ombre vaine (inanem umbram) d’un tribunat jadis prestigieux. Sur la base de ce constat, l’historiographie moderne n’accorda quasiment aucun intérêt au tribunat impérial. Si Giovanni Niccolini publia en 1932 un travail consacré aux tribuns de la plèbe, de leur établissement en 494 av. J.‑C. à leur dernière trace à la fin du IVe siècle ap. J.‑C., la question des tribuns d’époque impériale n’a depuis jamais fait l’objet d’une étude approfondie. À partir de la confection d’un catalogue prosopographique des tribuns de la plèbe sous les Julio-Claudiens, cette communication vise à exposer les premiers résultats de l’étude sur leur extraction sociale et leur carrière politique sous le Principat, permettant d’une part de mieux saisir les modalités de leur intégration dans le nouveau système politique impérial, d’autre part de montrer que Th. Mommsen enterra certainement trop rapidement les tribuns de la plèbe d’époque impériale.

Bibliographie indicative

Chastagnol A., 1992, Le Sénat romain à l’époque impériale. Recherches sur la composition de l’Assemblée et le statut de ses membres, Paris.

Daguet-Gagey A., 2015, L’édilité à Rome (Ier siècle av. J.‑C. – IIIe siècle ap. J.‑C.), Rome.

Demougin S., 1988, L’ordre équestre sous les Julio-Claudiens, Rome.

Demougin S., 1992, Prosopographie des chevaliers romains Julio-Claudiens (43 av. J.‑C. – 70 ap. J.‑C.), Rome.

Ferrary J.‑L., 2001, « À propos des pouvoirs d’Auguste », dans Cahiers du centre Gustav Glotz, 12, p. 101‑154.

Mommsen Th., 1893, Römisches Staatsrecht, Berlin = Le droit public romain, III, Paris.

Niccolini G., 1932, Il tribunato della plebe, Milan.

Niccolini G., 1934, I Fasti dei Tribuni della Plebe, Milan.

Syme R., 1986, The Augustan Aristocracy, Oxford.

Thommen L., 1989, Das Volkstribunat der Späten Römischen Republik, Stuttgart.

Wiseman T.‑P., 1971, New men in the Roman Senate (139 B.C. – A.D. 14), Oxford.

Voir la communication

Cette vidéo n’est plus disponible.

OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
JEMMA (7 janvier 2021). Aperçu | Camille Perret, “Qui étaient les tribuns de la plèbe sous les Julio-claudiens ? (14 ap. J. C. – 68 ap. J. C.)” JEMMA | Journée d'Étude du Master «Mondes Anciens». Consulté le 23 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/qk8l


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search