Aperçu | Timothée CHAPPERT, “Héraclès dans les banquets italiotes”

J’ai décidé pour ma présentation de m’appuyer sur mon premier mémoire qui traite des représentations d’Héraclès sur la céramique des colonies grecques de l’Italie du sud en 450 et 300 av. J.C. Cela m’a semblé pertinent car j’ai pu aborder les questions des images dans le banquet et donc la réception qu’en ont les citoyens grecs, mais aussi la réception que peuvent avoir nos yeux contemporains sur ces vestiges archéologiques.

Les images que j’ai pu présenter et analyser dans cette intervention me viennent des ouvrages de Arthur Trendall, archéologue et céramologue qui a répertorié un grand nombre de vases italiotes. J’ai pu m’appuyer sur ces découvertes pour créer mon propre catalogue d’image sur Héraclès. On reconnait facilement Héraclès grâce à des attributs visuels que portent le Héros dans son iconographie. Tout d’abord, il y a la nudité Héroïque qu’il partage avec un bon nombre de Héros, puis sa léonté, sa massue et son arc qui sont des objets peu courants. Enfin Héraclès apparait majoritairement accompagné de divinités dont les plus fréquentes sont : Athéna, Hermès et Niké.

Pour étudier les images d’Héraclès dans les banquets italiotes dans le temps assez court qui nous était imparti, j’ai décidé de les étudier avec un thème peu commun : celui des images pacifiques d’Héraclès. Lors de mon travail j’ai pu constater que l’Héraclès italiote apparait moins souvent au combat que l’Héraclès Athénien. Par exemple sur un cratère en cloche campanien de -350, le mythe de Héraclès capturant Cerbère est représenté. Celui-ci, sur les vases athéniens, est souvent constitué du héros luttant contre le chien tricéphale. Pourtant sur le vase italiote c’est une scène de rencontre entre Héraclès et le couple infernal qui est préférée. On y voit aucune trace de Cerbère.

Héraclès apparait essentiellement sur des vases de banquet, ce sont donc les citoyens qui sont la cible de ces images. Le héros apparait dans un grand nombre de mythe de manière pacifique en Italie du sud, là où leur pendant athéniens sont plus violents. Aussi certains mythes violents que l’on pourrait considérer comme fondamentaux ne sont pas représentés. Il est important de considérer que ces images pacifiques sont également trouvables, tout comme Héraclès est parfois représenté en train de se battre dans la céramique italiote. Notamment avec les affrontements contre le centaure Nessos. Mais c’est la proportion de vases, où Héraclès apparait de manière non violente dans les œuvres italiotes, qui est importante et qui se démarque des autres productions de céramique.

Bibliographie :

Carpenter, T. Les mythes dans l’art grec. Paris: Thames & Hudson. 1998

Denoyelle, M. La céramique grecque de Paestum: la collection du musée du Louvre. Paris: Livre éd. 2011

Trendall, A.D. Red-figured vases of Lucania, Campania and Sicily. Oxford University Press. 1967



Citer ce billet
JEMMA (2024, 26 mars). Aperçu | Timothée CHAPPERT, “Héraclès dans les banquets italiotes” JEMMA | Journée d'Étude du Master «Mondes Anciens». Consulté le 29 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/w3x1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search