Aperçu | Jean-Yves Henrion, « Regards croisés autour du banquet hospitalier chez les Celtes et dans l’Irlande paléochrétienne. »

Le banquet dans l’Antiquité a fait l’objet d’un intérêt certain et son rôle dépasse largement celui d’une pratique de commensalité. Notre connaissance de cette pratique dans le monde celte repose principalement sur l’archéologie. Les sources gréco-latines sont essentiellement des citations d’auteurs ayant parcouru l’Europe celtique avant la conquête romaine. Plutôt lapidaires, elles laissent une grande part à l’interprétation voire à l’imagination. L’Irlande a préservé une langue celtique et une très riche littérature du Haut Moyen Âge que certains ont convoqué pour élargir nos sources sur l’âge du Fer. Mon travail consiste à tenter d’utiliser les sources irlandaises traitant du banquet pour mieux comprendre cette pratique dans l’Antiquité celtique. Phylarque nous raconte l’histoire d’Ariamnès qui organisait, en Gaule ou en Galatie, des banquets à l’échelle d’une province. Chez les Irlandais, une institution particulière, le Bruidne ou auberge, était ouverte gratuitement à tous les voyageurs. Un personnage important, considéré à l’égal d’un roi local, le Brugiu, était responsable de leur entretien. Peut-on considérer cette institution irlandaise comme le lointain écho d’un évergétisme celte qu’elle éclairerait en retour ?

Bibliographie  indicative

Jackson K.H. (1964) : The Oldest Irish Tradition: A Window on the Iron Age, Cambridge.

Mallory J.P. (2016) : In search of the Irish Dreamtime Archeology and Early Irish Litterature, Thames and Hudson, New-York.

Verger S. (2013) : Partager la viande, distribuer l’hydromel. Consommation collective et pratique du pouvoir dans la tombe de Hochdorf, Mélanges en l’honneur d’Olivier Buchsenschutz, pp. 495-504.

Waddell J. (2018) : Myth and Materiality, Oxbow books, Oxford.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.