Aperçu | Anaïs Joret, « La construction des réseaux intellectuels d’Aspasie de Milet et de Julia Domna. Leur rôle dans la transmission des savoirs. »

L’étude de la transmission du savoir par les femmes entre la Grèce et Rome à travers les exemples d’Aspasie de Milet, maîtresse de Périclès, et de Julia Domna, épouse de Septime Sévère et mère de Caracalla, se rattache à la question du genre, mais aussi à l’histoire culturelle. La circulation des idées se retrouve ainsi au coeur de cette étude sur les savoirs, domaine essentiellement masculin au sein duquel il est important de redonner une place aux femmes. Les idées et les savoirs circulent d’une époque à une autre, de celle d’Aspasie, le Ve siècle avant J.-C., à celle de Julia Domna, le IIe/IIIe siècle après J.-C., mais aussi au sein même de leurs propres réseaux intellectuels.Il s’agira ainsi de proposer un aperçu de différentes interactions autour des savoirs et de leur production au sein de réseaux centrés autour de femmes intellectuelles, ainsi que de la réception de ces savoirs entre le monde d’Aspasie et celui de Julia Domna.

Bibliographie  indicative

Bowersock G.W. (1969) : Greek sophists in the roman Empire, Oxford : Clarendo Press.

Hemelrijk E.A. (2004) : Matrona docta: educated women in the Roman elite from Cornelia to Julia Domna, London, New-York : Routledge.

Jerphagnon L. (2011) : Histoire de la pensée d’Homère à Jeanne d’Arc, Paris : Pluriel.

Podlecki A.J. (1998) : Perikles and his circle, London, New-York : Routledge.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.